Chaque jour il faut le rappeler : il n’y a pas de plan B, il n’y a qu’une planète !
La question n’est plus de savoir comment arrêter la mondialisation ; nous y sommes. Il faut freiner maintenant les pratiques dommageables pour préserver notre aujourd’hui et nos demains.

Affichez-vous !

Retour haut de page