Les messages gouvernementaux, navigation à vue ou maîtrise ?

Ce que nous vivons avec l’arrivée de la pandémie planétaire est extraordinaire.
Chacun fait comme il peut, en fonction de ses connaissances, de ses envies et de ses peurs.

L’État aussi. Et il envoie ses injonctions au peuple régulièrement.
Ce sont quelques uns de ces messages, parfois paradoxaux, que je souhaite relayer

Le 26 février, le Ministre de la santé Olivier Veran annonce que le port du masque n’est pas nécessaire. Nombreux sont ceux qui expliquent que cela peut même être dangereux en cas de mauvaise utilisation.

Le 7 mars, le Président va au théâtre pour inciter les Français à sortir malgré le virus

Le 17 mars, Sibeth Ndiaye, porte parole du gouvernement disait : “Les Français ne pourront pas acheter de masque dans les pharmacies, car ce n’est pas nécessaire si l’on n’est pas malade”.

Certains pays ont commencé le confinement.

Le 15 mars, le Président Emmanuel Macron exhorte tout le monde à rester chez soi et, “en même temps”, à aller voter. Dans le semaine précédant les élections, il avait décidé de les annuler puis avait changé d’avis. L’abstention fut supérieure de 20% aux municipales de 2014 avec une participation de 45%.

Le 17 mars, c’est le confinement. Le Président parle de Guerre. Mais contre qui ? Quelle est la cause qui justifierait des morts ? Qui est l’ennemi ? Quelle nation est contre nous ? Quels soldats luttent contre quels autres soldats ?
D’autres, comme le Président Allemand Frank-Walter Steinmeier parlent de test d’humanité. (Voir le dessin)

Le 11 mai, le port du masque devient nécessaire. Le gouvernement veut reprendre l’activité économique. La crise d’approvisionnement des masques est de plus en plus criante, et le gouvernement de moins en moins crédible…

La reprise du travail est difficile pour certains, notamment sur la ligne 13 du métro où les gens se retrouvent entassés dès 6h30 du matin. Surtout des personnes d’origines étrangères qui assurent ces tâches si indispensables et que l’on ne voit pas…

Dans le cadre du déconfinemet progressif, il est nécessaire que les écoles primaires et maternelles ré-ouvrent pour que les parents puissent aller travailler. Les plus grands peuvent se garder tout seul…

Le déconfinement se poursuit…

Le 28 juin, derniers jours pour faire le second tour des élections municipales sinon il faut revoter aussi le premier tour pour ceux qui n’ont pas été élus dès le 15 mars

Retour haut de page